Au programme ...

Parmi toutes les chansons qu’Yves Montand a pu interpréter en scène, Il a été extrêmement difficile de faire un choix pour s’en tenir aux 22 qui composent ce tour de chant .

 

J’ai privilégié les chansons « d’acteur », drôles pour la plupart, celles qui racontent une histoire, celles qui posent de vrais personnages (un champion de boxe aveugle, un Lord Anglais pas très catholique, une vieille prostituée plutôt sympathique …), des chansons « comme un petit film » à chaque fois et dans lesquelles Montand lui-même introduisait beaucoup de comédie.

 

J’ai construit le programme en alternance avec d’autres qui sont restées dans nos mémoires pour des raisons différentes : certaines par leurs mélodies « incontournables », d’autres par une joie de vivre débordante, certaines autres pour leur grande tendresse car, comme il le disait :

 

« Les gens, on leur fout de la terreur, de la violence, du rock…

mais dès que tu as deux violons et un bon texte, ça marche…

 parce que la tendresse, tu as beau rouler des mécaniques, tu en as besoin ».